15/10

23 Nouvelles histoires

20/10

66 histoires
en .

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

La Fratrie

Salut tout le monde, pour ceux qui ne m’ont jamais lu, j’ai déjà raconté ici même mes premières fois et les plans avec mon frère et ses potes. Je m’appelle Jules, j’ai 25 ans, je suis plutôt grand, et un peu musclé, rien d’exceptionnel.

Depuis quelques mois, je suis en couple avec un garçon un peu plus jeune que moi, Théo, 24 ans. L’ainé d’une fratrie de 3 garçons, ses plus jeunes frères Mathéo et Noé ont respectivement 21 et 18 ans. Avec Théo, tout se passe plutôt bien, on s’entend bien, on rigole bien, puis faut le dire, on baise bien également. Il m’a présenté il y a un mois à sa famille. Et je dois reconnaitre que leur accueil a été très chaleureux. Étant le premier petit ami qu’il présentait à ses parents, il était difficile de présager de leur bonne réaction.
J’en viens donc au moment intéressant. Théo m’avait invité à passer la nuit chez lui, donc chez ses parents. Au vu du beau temps, je suis venu relativement tôt dans l’après-midi afin de pouvoir profiter de leur piscine. Nous avons donc passé une bonne partie de la journée dans l’eau, avec ses deux frères, tout était bon-enfant. Vers 17 h, nous sommes, avec Théo, sorti de l’eau. À peine arrivé dans sa chambre, Théo se plaque dans mon dos, et je sens déjà son sexe en érection entre mes fesses. Il me glisse à l’oreille :
Bébé, j’ai envie de ton cul. Me dit-il de sa voix suave.
Il est tout à toi. Dis-je en réponse, tout en baissant mon maillot de bain et libérant ainsi le passage.
Sans plus de parole, je le sens retirer également son maillot de bain. Je l’entends s’humidifier le gland avec sa salive. Sans plus de préparation, je sens son gland venir frotter contre mon trou. Il m’agrippe alors par les hanches, et commence à exercer de la pression. Petit à petit, je ressens mon sphincter se relâcher et une fois le gland passer, ses 18 cm me pénètrent d’un trait. Je retiens un petit cri de douleur. Puis rapidement, il commence ses va-et-vient alors que nous sommes toutes les deux encore debout. Il me prend ainsi pendant 5 min, puis j’avance, quittant sa queue et viens me placer à 4 pattes sur le lit. Il ne se fait pas prier pour me rejoindre et reprend sa pénétration. Je me retiens de gémir, non sans difficulté. Au bout d’une vingtaine de min, il accélère ses mouvements, vient taper brutalement au fond. Il va venir. Je ressers mon trou, et comme prévu, Théo n’arrive pas à tenir davantage et joui en moi une petite quantité de son sperme. Il continue ses mouvements pendant quelques secondes puis sort sa queue de mon cul. Je m’effondre alors dans le lit, sur le ventre. Il s’approche de moi, me pose un baiser sur le front, et me dit partir prendre une douche.

Alors que Théo part, fermant la porte derrière lui, je reste allongé sur son lit, entièrement nu. Très rapidement après, j’entends la porte s’ouvrir.
Théo, avoue t’as encore oublié tes fringues propres ? dis-je, la tête enfouie dans l’oreiller.
Il ne répond pas. Je le sens monter de nouveau sur le lit, passer à califourchon sur moi, et me représenter de nouveau sa queue entre mes fesses. Il ne me laisse même pas le temps de me retourner qu’il m’enfonce sa queue d’un seul tenant dans mes entrailles. La douleur me surprend ! Je me sens déchiré comme lors de mes premières fois. Je ne comprends pas, je me retourne, à ma plus grande surprise, je découvre le plus petit des frères de Théo, Noé. Noé a littéralement sa queue dans mon cul.
Noé ?
J’avais trop envie ! Je vous ai vu ! Vous n’aviez pas bien fermé la porte. Et vous étiez si beau, ça avait l’air tellement bon. Théo avait l’air heureux en ressortant. Me dit-il, tout en commençant de lents mouvements de va-et-vient.
Ce n’est pas bien Noé !
Je sais. Me répond-il.
Mais contre toute forme de logique, et pensant uniquement avec mon cul, qui est littéralement en train de jouir, je m’abandonne à mes sensations et laisse le frère de mon mec me baiser. Et il n’y va pas de main morte ! Sachant qu’il n’a que très peu de temps avant que Théo ne revienne, il accélère de plus en plus son rythme et finit par décharger en moi une énorme quantité de foutre. C’est à ce moment que je prends conscience qu’il n’avait pas de préservatif, et que son sperme vient se mélanger à celui de son frère. Étonnement, tout cela m’excite encore plus.
Il sort sa bite de mon cul. Je me retourne, et je découvre enfin la forme de sa queue. Contrairement à Théo, qui a un sexe d’environ 18 cm pour un diamètre relativement normale, Noé, pourtant bien plus jeune, n’a pas une longue bite, elle doit faire 16-17 cm, mais très très large. On n’a pas le temps de discuter davantage, la porte de la salle de bain s’ouvre et on entend Théo marcher dans notre direction. Sans réfléchir, nous renfilons tous les deux nos maillots de bain, et le plus normalement possible, entamons une conversation lambda. Quand Théo arrive, il ne s’étonne pas de me voir en pleine conversation avec son petit frère. Noé nous laisse donc, sans même me regarder.

Je suis perdu, je ne m’attendais pas à un tel comportement de sa part. C’est peut-être le plus jeune, mais pas le moins téméraire. Et je ne m’attendais pas à aimer ça.
Je n’ai pas beaucoup le temps de réfléchir puisque l’heure du diner approche rapidement. Le diner se passe sans problème. Théo annonce à ses parents qu’il a une heure de conduite moto le lendemain matin, et que je resterais donc. Cela ne pose de problème à personne.

Juste après le repas, nous remontons dans la chambre de Théo. Cette fois-ci, c’est moi qui ferme la porte et me plaque dans son dos. Passe ma main droite sous son t-shirt, viens palper ses pectoraux, puis ses abdominaux, et je glisse ma main dans son caleçon pour lui attraper le sexe. Je commence à le masturber. Manquant de place, je viens déboutonner son short avec ma main gauche, et lui retire, ainsi que son caleçon. Puis je le fais se mettre à genou devant moi, et tout naturellement il vient me sucer. Au bout de 5 min, je le relève, le mets à 4 pattes sur le lit et viens lui lécher le trou. Il gémit. Mais au bout de 5 min, il m’avoue ne pas avoir envie de se faire prendre ce soir. Je me relève donc, le fais s’allonger sur le dos, sa queue dirigée vers le ciel. Je passe au-dessus de lui, et sans aucune forme de préparation, je m’assois sur son sexe tendu vers moi. Évidement, et il l’ignore, le passage de son petit-frère, m’avait suffisamment dilaté pour me passer de préliminaires. Sa queue coulisse en moi sans aucune difficulté. Il me fait l’amour sans aucune douleur, seul le plaisir se fait sentir.
Putain bébé, c’est trop bon ! Je t’ai rempli à mort tout à l’heure en fait, t’as le cul hyper lubrifié.
Je préfère ne pas répondre. On baise ainsi un bon moment. Il finit par jouir de nouveau en moi. Puis il me suce. Après toute cette soirée de tension sexuelle, je lui envoie 6 ou 7 longs jets de foutre, il essaye d’avaler, mais doit s’y reprendre à plusieurs reprises.
C’était trop bon ! Me lance-t-il
Tellement ! Allez, à mon tour d’aller prendre une douche. Lui dis-je en quittant la chambre.

Je rentre dans la salle de bain, je me déshabille, et j’entre dans la douche, quand Mathéo rentre dans la salle de bain.
Oh désolé mec ! J’avais trop envie de pisser, je me dépêche.
Ce n’est pas grave.
Gêné, je me tourne, et me mets dos à lui. Puis il me lance :
Attends, ne bouge pas, c’est quoi que t’as là ?
Sans même avoir le temps de réagir, je sens son doigt venir caresser ma cuisse et revenir vers mon cul. Je me retourne.
Je le découvre l’index recouvert de sperme, enfin ceux de ses frères. Il le porte à son nez et le sent.
Ah mais c’est du sperme !
Euh… Je ne sais plus où me mettre.
Non mais t’inquiètes Jules, c’est normal. Je me doute bien que tu couches avec Théo. Puis d’abord, c’est moi qui t’ai emmerdé alors que tu allais te laver. On garde ça pour nous. Mais heureusement que c’était moi. T’imagines si ça avait été Noé… ou pire, mon père !
Ouais, non je n’imagine pas. Je réponds, le sexe caché par mes mains, penaud.
Puis il sort, me laissant enfin seul. Je me douche.

Le reste de la nuit est sans intérêt. J’ai retrouvé Théo, on s’est maté un film tous les deux dans son lit. Je dois bien reconnaitre que je repensais à son petit frère. J’avais, sans le vouloir, trompé mon mec, et je n’aimais pas ça du tout. Cela me mettait mal à l’aise.

Le lendemain matin, mon mec était parti faire son heure de formation à la conduite d’une moto. Je me retrouvais donc seul avec ces deux frères, leurs parents travaillant. Je vais donc prendre une douche, puis je retourne dans la chambre de Théo. À ma grande surprise, je retrouve Noé sur le lit de son frère.
Qu’est-ce que tu fais ici Noé ? Il y a un problème ?
Il ne prend pas la peine de me répondre. Il se lève, retire son t-shirt. Tout en continuant de me regarder fixement dans les yeux, il baisse son short, et je découvre qu’il ne porte pas de sous-vêtement. Sa queue est déjà bandée au maximum.
Non Noé, ce n’est pas bien
Mais Jules, j’ai envie de savoir ce que ça fait. T’as tellement l’air d’avoir kiffé hier.
Et là, il se retourne, se met à quatre pattes, et me présente son petit trou imberbe ainsi qu’une capote. Je dois être faible, mais je me suis foutu à poil. J’ai attrapé et enfilé le préservatif, puis j’ai présenté ma bite à l’entrée. Elle y est entrée relativement facilement. Arrivée à la garde, j’ai commencé mes mouvements de bassin. Noé gémissait de plaisir. J’accélérais de plus en plus mes allers-retours. Son corps imberbe m’excitait énormément. Je me sentais venir. Puis je me suis rappelé qu’il m’avait bien rempli la veille. Dans un mouvement de retrait, j’ai ressorti ma queue de son cul, rapidement retiré la capote, puis réinséré mon sexe dans ses entrailles. Tout en le pénétrant, je le masturbais de ma main droite. Très rapidement je l’ai senti venir, j’ai donc accéléré mes mouvements de bassin et de branle. Il a gémi avant de lâcher tout son foutre dans les draps. En même temps, je ne pus me retenir davantage et je larguais mon sperme en lui.
Il m’embrassa sur la bouche, et me glissa un petit « merci » dans l’oreille.

Au retour de Théo, je fis comme-ci rien ne s’était passé.
Dans l’après-midi, alors que Noé était dans sa chambre, Mathéo voulait parler seul à seul avec Théo. Cela avait l’air important, donc je les laissais et m’installa devant la télé dans le salon.
Un peu plus tard, Théo revint me voir. Il avait le regard sombre.
Tu as un problème bébé ? demandais-je simplement.
Non, lève-toi et tourne-toi !
Pourquoi ?
J’ai envie de te baiser, là, maintenant !
Mais on est dans la salle, tes frères pourraient nous surprendre.
T’inquiètes Jules. Me dit-il en se rapprochant. Il me tourna, baissa mon short et mon caleçon, me fit me courber sur le canapé puis entra sa queue brutalement.
Aïe ! Vas-y doucement ! Dis-je
Il commençait ses mouvements de bassin, puis rapprocha sa tête de mon oreille.
C’était bien ce matin ? Me demanda-t-il
Je n’avais pas besoin d’en savoir plus, il était au courant.
Ouais, je sais que t’as baisé Noé ! Et tu vas payer pour ça. Venez les gars !
Et là, à ma grande surprise, Noé et Mathéo firent leur entrée. Mathéo s’approcha de moi. Une fois son entrejambe au niveau de mon visage, il baissa le tout et libéra sa queue, qui, dans le mouvement de libération, vint me biffler.
Suce-le ! Me demanda mon mec
Sa queue était le parfait mélange de mon mec, et de leur plus petit frère, longue et large. J’ouvris la bouche, et aussitôt l’espace fut bien occupé par son engin. Au début je n’arrivais pas à la prendre entière dans ma bouche. Puis progressivement, mon nez arriva dans ses poils. J’étais en train de me faire prendre par tous les trous, pendant que Noé, le plus jeune, assistait à la scène tout en se masturbant. Théo sortit d’un coup sa queue de mon cul.
Vient-là Noé, fait toi plaisir ! dit-il en désignant mes fesses.
Le plus jeune ne se fit pas prier et me baisa sans honte, sous l’œil approbateur de mon mec. Théo, toujours le sexe en érection, se dirigea ensuite derrière son frère. Je ne pouvais pas voir ce qui se passait, mais j’ai rapidement compris que le plus grand était en train d’enculer le plus petit, pendant que lui-même me baisait.
Prends ça petit frère, comme tu aimes ça visiblement !
Noé devait adorer le massage prostatique que lui faisait son frère puisqu’il vint très rapidement et lâcha plusieurs jets de foutre en moi.

Noé quitta mon cul, et la queue de son frère. Il prit la place de Mathéo et me présenta sa bite, que je prenais plaisir de nettoyer avec ma langue.
Mathéo passa derrière moi. Il plaça son gland contre mon trou déjà bien ouvert, et fit de petits mouvements de rotation.
Je n’y crois pas, je vais enfin essayer la sodo. Elo (sa meuf) n’a jamais accepté ! Lança-t-il
Puis progressivement, il fit entrer son gourdin en moi. Mes gémissements furent étouffés par la queue de Noé que j’avais en bouche.
À ma grande surprise, Mathéo, l’hétéro pur souche, appréciait vraiment ce qu’il faisait. Il gémissait de plaisir, il faisait courir ses mains sur moi. Il vint même branler Théo un moment.
J’avais le cul en feu. Mathéo accéléra encore sa pénétration jusqu’à finir par me remplir, dans un orgasme audible dans toute la maison.
Mathéo quitta mon cul.
Allonge-toi sur le dos et relève les jambes ! Me demanda mon mec
J’obéis, je relevais les jambes, et de cette position, présentais mon trou bien ouvert aux yeux de tous. Théo y plaça la tête et me lécha le trou.
Ton trou est plein de sperme bébé ! Je vais t’en remettre une dose.
Sans plus d’attente, il introduit ses 18 cm en moi puis me baisa brutalement. Pendant ce temps, et alors que personne ne lui avait rien demandé, Noé se rapprocha de moi et se mit à me sucer énergiquement. De cette position, il devait présenter son cul à Mathéo, puisque sans que personne ne l’ait vu venir, Mathéo se mit à pénétrer son plus petit frère.
Cela dura bien une dizaine de minutes, tout le monde gémissait sans se préoccuper du bruit que cela pouvait bien faire. Finalement Théo me remplit à son tour. Mathéo, se sentant proche de la jouissance, se retira de Noé, s’approcha de moi, et me juta en pleine gueule.

Évidement, après cela, Théo avait mis fin à notre relation. Enfin, la relation sérieuse officielle seulement.
Tout le monde avait pris son pied ce jour-là, même si cela a eu beaucoup de conséquences sur mon couple.

Voilà, j’espère que cela vous aura plu.

JulesP

Autres histoires de l'auteur : Fratrie - Cours particuliers

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

arsenal-band.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à arsenal-band.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

à propos des histoires arsenal-band.ru

Dernière mise à jour publique

15 Octobre 2019

Nouvelles (16)

Après la course Oakspirit
Incroyable Jeangay
Transformation en fleshjack Regarddefer
Mickaël est de retour Yanno
Mon beau Footballeur Alex
Le diner chez mon patron Chopassif
Sont beaux ces p'tits mecs Yanno
Celui ... Yanno
Gourmet de sperme B
Actif soumis Julian
Théo Mattgay
Le fils du notaire Romain
Le strip de Fred Frank
L’Angoisse Renart
Je suis devenu passif Lunaxxx
L'acteur latino Grâce

La suite (7)

Soumission & Domination -538 Jardinier
Première sur Internet -02 Franck
Le parcours d'un addict -03 Feetspermes
Mes dépucelages -12 XXL
Mes dépucelages -13 XXL
Mes dépucelages -14 XXL
L’amour entre hommes -03 Yanno

Octobre 2019

Nouvelles

Le fils du notaire Romain
La vie de Tarek 01 Ninemark
La vie de Tarek 02 Ninemark
La vie de Tarek 03 Ninemark
La vie de Tarek 04 Ninemark
La vie de Tarek 05 Ninemark
La vie de Tarek 06 Ninemark
La vie de Tarek07 Ninemark
La vie de Tarek 08 Ninemark
La vie de Tarek 09 Ninemark
La vie de Tarek 10 Ninemark
La vie de Tarek 11 Ninemark
La vie de Tarek 12 Ninemark
La vie de Tarek 13 Ninemark
L’amour entre hommes 01 Yanno
L’amour entre hommes 02 Yanno

La suite

Le vigneron -02 Romain
Un amour inaccessible -07 Miangemidemon
Le volleyeur et le rugbyman -02 Dolto
Mes dépucelages -09 XXL
Mes dépucelages -10 XXL
Mes dépucelages -11 XXL
La Première Fois de Mon Pote -02 Molgax
Colocation -11 Emerick
Plans totalement anonymes -02 Eric84
Plans totalement anonymes -03 Eric84
Éveilleur -03 Alex
Soumission & Domination -537 Jardiner
Du fantasme à la réalité -02 Loic.1972
Du fantasme à la réalité -03 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

arsenal-band.ru

Blog de arsenal-band.ru - Contact -

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Dial

n'est plus proposé car le cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat :

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"


Online porn video at mobile phone