11 Nov

24 Nouvelles histoires

20 Nov

.

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode - Épisode précedent

Plans totalement anonymes -03

Un client me rappelle pour un complément de commande. Je réponds courtoisement, mais au fond de moi je suis un peu agacé. Quelques jours plus tôt, j'étais dans sa ville... vous savez la fameuse ville dans laquelle je n'ai pas réussi à revoir mon jeune rebeu.

Là, pour le dépanner je dois faire un détour de 150 km et j'avoue que ça m'agace de refaire cette route et perturber mon planning. Mais bon, ce mois de septembre est un peu difficile et il faut non seulement faire le chiffre, mais aussi maintenir les bonnes relations. Je lui dis que je passerai en fin d'après-midi, le temps de faire la route après mes rendez-vous. Je réserve rapidement ma chambre dans mon hôtel habituel.

Vers 17 h j'arrive dans la ville, mais les embouteillages vont m'empêcher d'arriver à temps chez mon client. Je m'arrête alors au parking de l'hôtel et décide de faire les 2 km restant à pied.

Sur le chemin, en passant devant une laverie, je croise 3 jeunes, dont 2 torse-nu qui attirent mon regard ; ils sont juste en caleçon, bronzés, abdos dessinés et finissent de ranger leurs sacs de linge propre. Étrangement, je ralentis ma course pour les admirer : voilà qui me donne du baume au coeur. Je m'imagine leur arrivée à la laverie et je fantasme sur le fait qu'ils se mettent intégralement nus pour laver tous leurs vêtements. Cette idée provoque des soubresauts dans mon boxer.

Ils prennent le même chemin que moi, alors je ralentis, je fais mine de regarder mon portable pour profiter de la vue des 2 éphèbes et,... et... j'aperçois le 3ème qui est en short et t-shirt.

Là, je frémis. Il a les cheveux mi-longs, il est grand, fin et son visage m'évoque... non ce n'est pas possible ! Je n'ai eu que de brefs aperçus du visage de mon jeune rebeu, mais là, j'ai vraiment l'impression que c'est lui. En tout cas, mes sens se mettent en éveil, je sens mon corps chauffer tout à coup, mon rythme cardiaque s'accélère.

En fait, je dois apprécier ce type de physique.
Le trio tourne dans la rue d'après et moi je file à mon rendez-vous. En bon professionnel, je reste concentré puis après ce moment profitable (il faut bien vivre) je retourne plus sereinement, toujours à pied à mon hôtel.

Il est rare que j'aie du temps pour marcher. Je profite du beau temps et je décide de passer par des petites rues pour flâner un peu. Pas trop loin de mon hôtel, en passant à un carrefour de ruelles, j'entends une petite vieille parler très fort. Instinctivement, je tourne la tête. Elle est avec 5 personnes et ça parle joyeusement. Je reconnais un des jeunes qui est resté torse nu : décidément j'en ferai bien mon 4 h ! Et je vois également le petit jeune aux cheveux longs. Pas un regard pour moi, alors que moi je fonds pour son physique. Je reste quelques instants et je reprends ma route pour une énième soirée en solitaire.

Sur mon lit, je fais rapports et commandes, en jetant un oeil distrait à la télé. Ce soir je suis fatigué et je vais fermer tous les onglets de mon ordi pour me préparer à dormir.

Je vois d'un coup un message, il est minuit passé ; depuis combien de temps l'ai-je reçu?.

Le pseudo me dit quelque chose, mais l'âge ne correspond pas. Je m'empresse de répondre, lui demande une description : 1m81 77 kg 19cm. Donc grand et bien proportionné. Il me dit qu'on se connait. Vraiment je ne vois pas. Au fil de la discussion je pense de plus en plus à mon jeune rebeu, mais ça ne colle pas, il est trop fin pour 77kg. Je dirais qu'il fait plutôt 10 kg de moins et là le profil affiche 3 ans de plus.

Le garçon n'est pas très explicite, mais insistant. Je lui donne rendez-vous dans la rue et on verra bien.

En moins de 10 minutes il est là au coin de la rue. C'est bien lui : grand mince avec sa capuche. Il s'approche un peu, mais garde ses distances. C'est bien lui que j'ai aperçu cet après-midi.

Je défaille, ce mec me fait un effet boeuf, pourtant ce n'est pas un canon de beauté, mais moi il me plait, je lui trouve beaucoup de charme.

Je retourne rapidement devant l'hôtel sans avoir échangé un mot. Il me suit, la distance s'est accrue entre nous.

Dans le hall, je vois 2 couples de clients qui sont arrivés. Le réceptionniste est occupé avec l'un des couples. Je vais vite à la porte des escaliers. Je la laisse ouverte le temps de voir mon jeune entrer dans le hall et se diriger vers moi.

Cette fois, ne sachant pas que c'était lui, je ne lui ai pas donné mon numéro de chambre. Je monte en avance et j'écoute sa progression. Arrivé au 3eme étage, j'ouvre la porte en grand et la laisse se refermer lentement : il va comprendre que je suis à ce niveau.

Je bloque la porte de ma chambre avec une chaise. Et je vais à côté de mon lit où j'avais laissé la lampe de chevet allumée. Il rentre alors que je finis de me déshabiller. Je le vois bien avec sa capuche encore sur la tête, alors qu'il enlève ses chaussures sans se baisser. Il me demande d'éteindre le chevet. Le temps de le faire ; je me retourne, il est là, dans le noir le corps nu et bandé contre moi.

Je le caresse, il évite un baiser. Je lèche son oreille, il gémit déjà.

Cette fois une chose est différente : il n'est pas fraichement douché. Ce n'est pas dans mes habitudes, mais j'aime son odeur de jeune mâle. Je vais sentir ses aisselles, son pubis et j'engouffre son sexe.

Il râle ! Incroyable cette réaction. Vu le son produit, j'ai peur qu'il termine rapidement. Et il n'en est pas question ; j'ai trop attendu pour le revoir, je veux en profiter.

Tout en me relevant, je lèche son corps à la peau salée. Son nombril est sensible, comme ses tétons qui pourtant ne sont pas développés.

Je lui demande de me sucer. Il me dit " non, je ne fais pas ça " : je suis un peu déçu, mais il rajoute " guide-moi ! "

" Ah, tu veux que je te guide ? Alors je vais te guider et tu vas sucer ! "

Je le caresse, palpe son postérieur, embrasse son visage en mettant une main derrière sa nuque. (dès que mes lèvres approchent de sa bouche, il évite le contact).

J'appuie sur sa tête et sur son épaule gauche pour le mettre à genoux. Je frotte mon sexe sur son visage, je le biffle.

Avec mon pouce, j'ouvre sa bouche et je m'introduis en lui.

Ah, tu ne voulais pas sucer ? Et bien, tu vas bien la déguster.

J'enfonce ma bite dans sa cavité chaude et humide. Mes mains posées sur sa tête, j'imprime le mouvement qui me convient. Puis je ralentis et j'enfonce à plusieurs reprises, à fond dans sa gorge, mes 17 cm. Je sens bien que j'ai dépassé ses limites.

Brusquement je le relève pour le pousser sur le lit. Instinctivement il se tourne sur le dos.

Je lui accorde une pause, en le léchant de la tête au nombril. Je caresse ses cuisses, tout en évitant son sexe. Mes mains caressent ses couilles (tiens, elles sont poilues et de taille plutôt modestes) puis j'engouffre sa longue bite fine.

Il pousse toujours des petits cris ; il est vraiment très sensible.

Je le retourne alors. Il marque un peu " de résistance : "reste sur le ventre !" il obéit.

Je malaxe ses fesses, je lui écarte les lobes et vais sentir la zone. Heureusement, elle parait propre. Je lui prodigue alors une feuille de rose. Je m'applique avec ma langue : il ondule, son corps se soulève.

Je remonte vers son oreille et colle mon sexe sur son oeillet. "pas sans capote me dit-il"

"T'inquiète garçon," même si je viens de recevoir le résultat complet de mes tests, je ne suis pas inconscient.

Je force quand même un peu pour lui faire sentir mon sexe dur et lui montrer que c'est moi qui décide.

Je redescends le lécher. Il soulève son cul : je prends ça pour une invitation. Il en profite pour se masturber. J'enlève sa main. Il ne doit pas jouir trop vite.

Je récupère vite fait 2 capotes et du gel.

Je m'équipe et lui badigeonne l'orifice en plus de ma salive.

Je lui mets également une capote avec une idée en tête. Son sexe est fin, et il ne s'en rend pas compte. (nb : la capote est large pour lui)

Je maintiens sa main branleuse dans le dos tout en lui bouffant l'anus. Il est toujours cambré.

Son cul offert me tente trop. Je le prends direct. Il vrille son corps sous la douleur et m'éjecte de son trou.

J'en profite pour le maintenir sur le dos et m'assieds sur lui et me pénètre de son sexe fin. Il résiste car il ne pense pas avoir de capote. J'avoue apprécier ce moment où il pense que je m'encule de force sur sa queue contre sa volonté.

Puis rapidement je le rassure et prends une de ses mains pour qu'il constate par lui-même que la protection est bien en place et qu'il peut me faire confiance.

À ce moment, le plan prend une autre tournure. Il a été passif, soumis. Là, il me donne de grands coups de reins, puis il me met en levrette. Je le sens très excité, son côté jeune mâle hétéro refait surface et il m'encule ardemment en me donnant par moment des fessées.

Il jouit dans la capote, alors que je n'ai pas eu le temps de me finir. Il la jette par terre et retourne vers la porte d'entrée.

Je lui demande de m'aider à terminer. Refus catégorique tout en se rhabillant. Je lui demande quand le revoir "la semaine prochaine" et il part, me laissant en plan, encore gonflé de désir, tout bandant.

Mais qu'est-ce que je trouve à ce mec ? Il n'est pas vraiment beau, il n'est pas tendre, n'embrasse pas, son sexe est fin et seul son plaisir compte. Et pourtant j'ai hâte de le revoir et je rêve de faire l'amour avec lui en pleine lumière.

Eric84

Autres histoires de l'auteur : Au X Center - Plans totalement anonymes - Mon jeune voisin

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

arsenal-band.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à arsenal-band.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

à propos des histoires arsenal-band.ru

Dernière mise à jour publique

11 Novembre 2019

Nouvelles (16)

Le mâle en mal d'amour Yanno
Mes 2 kinés Yanno
Rodriguez veut tout connaitre Yanno
Tournage amateur Puteadispo
Tournage amateur -02 Puteadispo
1ère fois avec mon maitre Misterju
Training Omar-lille
Le cadeau de Louis Martin
L'hôtel de luxe Hugo
Plan à 3 en couple Ptitmec
Cours de Math sketfan
Dominateur -01 Acheran
Dominateur -02 Acheran
Adrian se révèle Yanno
Les 2 mannequins Yanno
Après midi à la piscine Benishereforsex

La suite (8)

Sam le partageur -02 Youg2002
Incipit 04 Renart
le slip de papa -02 Vicompte
le slip de papa -03 Vicompte
le slip de papa -04 Vicompte
Soumission & Domination -540 Jardinier
La femelle d'un rebeu 02 Sgaydu77
Un amour inaccessible 08 Miangemidemon
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home

Accueil

arsenal-band.ru

Blog de arsenal-band.ru - Contact -

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires
2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Merci!
J'aime ce site et je souhaite faire un don, du montant que je veux, juste pour aider*
(Simple et anonyme)
*Ne donne pas accès aux pages "avant-première"


Online porn video at mobile phone