15/10

23 Nouvelles histoires

18/10

63 histoires
en .

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode - Épisode précédent

La vie de Tarek -13

Un enterrement de vie de garçon inoubliable

Plusieurs mois se sont passés depuis mon week-end avec Jordan et je crois que je n’ai jamais été aussi heureux dans ma vie. Mon ménage respire l’amour et peu de fois nous avons dû avoir à nous disputer. D’un côté c’est un peu plus relou parfois parce que quand l’un prend le parti de l’autre, le troisième se braque constamment. Mais bon on finit quand même toujours par se réconcilier. 
Je prends mon petit-déjeuner quand on frappe à la porte. Mohamed mon cousin entre et viens me faire un câlin. On est toujours aussi proche et c’est mon modèle pour tout ce que j’entreprends. Il a le sourire et semble vouloir m’annoncer quelque chose.

« Bon, je sais pas par où commencer donc je me lance ! J’ai demandé Denisa en mariage ! »

« Quoi ??? Sérieusement ? Mais c’est génial ! Félicitations cousin ! »

« Merci. Donc comme tu t’en doutes j’ai besoin d’un témoin et ça ne peut être que mon petit cousin préféré. Et j’ai aussi besoin de toi pour mon enterrement de vie de jeune garçon ! »

Je suis tellement honoré et tellement heureux pour lui. Surtout que sa copine est juste géniale et après tout ce qu’on a vécu à Lyon, c’est juste mérité. Je lui saute dans les bras, touché de son geste. J’accepte tout sans réfléchir et demande alors à connaître la liste des invités de l’enterrement pour organiser tout ça. 

« Alors faudrait que ça ait lieu avant deux mois car le mariage est proche on ne voulait pas attendre trop longtemps. Et pour les invités, il y aura toi et tes deux amoureux, deux ou trois potes d’ici et quelques-uns de Lyon. Ah oui, et invite Jordan et Victor je les aime bien ils mettent l’ambiance ! »

« Ah génial !! Et juste par curiosité, c’est qui tes potes de Lyon ? »

« Bon ya Moundir forcément et deux anciens potos mais tu dois pas vraiment les connaître car je ne te les ai jamais présenté. Mais vois avec Moun’ et il viendra avec eux. »

Je suis déjà tellement impatient de retrouver mon autre cousin que je n’ai pas revu depuis un moment. Je lui promets de m’atteler à la tâche au plus vite. 

***  

Le fameux week-end de débauche est enfin là et j’ai tout organisé de manière à ce que ça soit deux jours parfaits. J’ai réservé une villa au bord de l’océan avec piscine pour qu’on puisse faire la fête sans être emmerdé. On n’est pas forcément loin d’une ville pour aller dans les bars donc c’est cool. On se retrouve tous à l’aéroport pour prendre Moundir et les deux potes de Momo avant de filer à la villa. Tout le monde à répondu présent et on se trouve à être 8 à attendre devant le terminal. Puis les portes s’ouvrent et mon cousin déboule en courant pour venir sauter dans les bras de son frère. Il vient ensuite à ma rencontre et me faire un gros câlin pour exprimer sa joie qui est plus que réciproque. Je me recentre pour voir les deux amis de Mohamed et là c’est avec gros étonnement que mon corps se bloque. Devant moi, arrive deux lointains personnages que j’avais presque oublié de mon esprit. Ils l’auraient été si les conditions de notre rencontre n’avaient pas été celles de ma venue sur Bordeaux. 

Morgan et Francisco se tiennent devant moi plus en forme que jamais. A ma vue, ils bloquent aussi les deux et c’est un peu trop voyant pour que personne ne remarque ce qu’il se joue actuellement. Tout le monde nous regarde alors pleins de questionnements et pendant que l’on se dit bonjour, Mohamed nous demande si on se connait déjà. Les deux sont autant gênés que moi et je lui spécifie juste que c’est les dernières personnes que j’ai vu avant de quitter Lyon il y a presque 3 ans. Cette phrase fait sens chez toutes les personnes connaissant mon histoire. C’est-à-dire tout le monde sauf les deux potes de Mohamed. Ce dernier comprend alors la situation et commence à s’excuser de pas m’avoir prévenu. Je le pardonne et lui dis qu’après tout, je ne leur en ai jamais vraiment voulu à eux deux, au contraire. 

On part donc en direction de la villa avec une ambiance un peu plus détendue malgré le fait que j’ai le droit à des regards de Mark et Max. On se divise dans les voitures et je me retrouve avec mes deux hommes et mes deux meilleurs potes. Il n’y a plus vraiment de gênes entre nous cinq et c’est Mark qui embraye en premier.

« C’est les deux mecs avec qui tu avais couché pendant ton truc à 10 là ? »

« Oui… Mais je te jure je savais pas que c’était eux sinon je vous en aurait parlé. »

« J’espère que tu dis la vérité » lâche Max de manière assez froide comme s’il était le plus blessé.

« Mais je te jure bébé je parlais qu’avec Moun’ et il ne m’a pas mentionné les deux autres. »

« De toute manière, que tu l’aies su ou pas avant, ils ne sont pas là pour toi mais pour ton cousin donc ça sert à rien de se prendre la tête là où il n’y a rien à discuter. » temporise Mark.

 Mark vient de terminer cette discussion et l’ambiance s’apaise un peu plus. 

« En attendant, le mec qui doit faire deux mètres est un putain de beau gosse ! Vivement la piscine ! » s’écrie Jordan.

Jordan détend comme il peut l’atmosphère et sa réplique lui vaut un coup de coude de la part de Victor qui le prend à la rigolade mais faisant semblant de se sentir offusqué. Jordan toujours aussi taquin ne peut s’empêcher de l’emmerder.

« Arrêtes de faire genre je t’ai vu mater l’autre sans gêne et je sais que t’attends qu’une chose c’est de le voir à poil. »

Victor s’avoue vaincu et on rigole tous. Max qui a pris la place passagère, vient poser sa main sur ma cuisse comme pour s’excuser de m’avoir parler comme ça. Je lui adresse un sourire amoureux et son regard s’apaise. 

***  

On arrive à la villa et on découvre une maison juste magnifique avec une vue sur l’océan. La piscine est grande et on est stupéfait tout le long de la visite. On nous laisse les clés et les propriétaires s’en vont en nous demandant de rendre l’appartement propre. Je les rassure tout en sachant qu’ils ne le seront pas avec l’arrivée de onze mecs prêts à faire la fête. On installe nos affaires et on se rassemble pour savoir ce qu’on fait. Les envies sont unanimes et on souhaite tous partir sur la plage plonger dans l’océan. 

On se trouve tous alors sur le sable à courir en direction de l’océan. L’eau est bonne car on est en début d’été et peu de touristes sont encore là. Tout le monde se déshabille et voir tous ces corps musclés m’excitent. Je (re)découvre les corps de Morgan et Francisco qui sont encore mieux dessinés que dans mes souvenirs. Je vois que mes copains en prennent aussi pleins les yeux même si aucun de nous n’a à en être envieux, vu qu’on est tous bien foutu. 

On s’amuse à fond et on passe notre après-midi sur la plage. Des filles nous on rejoint et quelques-uns font des écarts pour s’éloigner une petite demi-heure. J’en viens à me retrouver à côté de Morgan, un peu isolé, alors que je marchais le long de l’eau, la tête déjà embrumée part l’alcool. Il se lève de sa place et me demande s’il peut marcher avec moi. J’accepte et on continue le tracé parsemé de vagues qui mouillent nos jambes. Il me demande de mes nouvelles et ce que je fais aujourd’hui. Je lui fais un petit récap et il me questionne sur mon ménage à trois qui est une nouveauté pour lui. 

Après s’être intéressé par moi, je lui demande où il en est lui et il me dit qu’il est toujours célibataire et continue des plans à droite à gauche tout en gardant sa place de leader dans son club de boxeurs malgré le fait qu’il ait fait arrêter leurs orgies. Je demande ce qu’il en est de Kaleb et il me dit qu’il est parti de la zone car tout le monde voulait lui tomber dessus. Il l’a recroisé il y a quelques temps et il semble avoir retenu la leçon et s’être rangé. Il en revient à s’excuser pour tout ce qu’il m’a fait car il n’avait jusqu’à cet événement jamais calculé l’impact réel que cela pouvait avoir. Il en prend les responsabilités et s’est juré d’arrêter après mon départ. Son regard est franc et je ne peux que lui sourire et le pardonner face à ce si beau visage. 

On revient plus libre après cette discussion qui n’est pas forcément au goût de Max. Son regard me fixe et je le sens irrité au possible tandis que Mark n’en a strictement rien à faire. Je le prends alors à parti pour lui demander des explications. Il commence à me faire une crise de jalousie comme il ne m’en a jamais faite.

« Oh Max stop ! STOP ! Arrête ta crise stp parce que ça va m’énerver. Oui j’ai couché avec ce mec et avec Francisco et oui c’est des canons de beautés qui ne me laisse pas forcément indifférents. Mais s’il te plait, dis-moi qui de lui ou de toi partage sa vie avec moi ? C’est lui ou c’est toi qui m’embrasses et dors avec moi tous les jours ? C’est à lui ou à toi que je dis Je t’aime constamment ? Max c’est toi que j’aime et qui a mon cœur. Je peux être attiré par la beauté d’un mec sans aller plus loin alors fais moi confiance. Après tout ce qu’on a vécu, tu devrais savoir que je ne cède pas comme ça. Par contre ne me fais pas culpabiliser sur mon attirance pour lui juste parce que t’es incapable d’assumer que tu l’es aussi. »

Max se sent un peu con face à ma réponse parce qu’il ne pensait pas que j’avais vu qu’il matte souvent Morgan et Francisco. Il s’excuse à nouveau et vient m’embrasser en me renouvelant son amour pour moi.

*** 

Il est 22h et la soirée bat son plein. L’alcool coule à flot et au final on est si bien à la villa qu’on a décidé d’y faire la nuit. On a préparé des jeux pour Mohamed et aussi des questions. On rigolait bien et les questions étaient amusantes jusqu’à ce qu’une fasse basculer la soirée. L’un des potes de Momo s’exclame alors sur l’absence de strip teaseuse. Moundir rigole et lui retourne la question en lui demandant pourquoi il y en aurait alors qu’on est tous assez bien gaulé pour faire les chippendales. Tout le monde éclate de rire et un nouveau jeu prend forme. Moundir propose alors chacun son tour de faire une danse pour Mohamed. Il rigole et dis que c’est débile mais son frère continue en lui rétorquant que c’est la dernière fois qu’il pourra profiter des mecs car après il sera maqué. Vu sous cet angle, Mohamed sourit et demande qui commence. 

Mais personne ne semble trop chaud à se lancer et Mohamed à une autre idée.

« J’ai une meilleure idée ! On va mettre dans un bol tous nos prénoms et dans un autre des actions soft entre mecs. Comme ça chacun pourra être tirer au sort et je n’en tirerai pas tous les bénéfices. Ça vous va ? »

Chacun semble partant et avec l’alcool tout le monde ce jeu intéressant. Je jette un coup d’œil à mes amours qui semblent tous deux okey, même Max. On commence tous alors à écrire sur des bouts de papiers des actions à faire. On en écrit tous plusieurs au cas où qu’il y ait des doublons et aussi pour avoir plus de choix. On tire au sort le premier qui s’avère être Jordan. Il en vient à tirer Francisco avec l’action « caresse sensuellement ses abdos ». Jordan est bien heureux de son tirage et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’il s’assied sur les jambes de Francisco pour lui casser ses abdos sous le tee-shirt. La tension monte et il retourne s’asseoir. 

C’est au tour de Morgan qui doit lécher le cou de… Max. Comme Jordan, il vient s’asseoir sur les jambes de Max et le regarde avec désir. Puis il vient poser ses lèvres sur son cou et sort sa langue avec lenteur pour bien profiter du moment. Max est comme paralysé entre l’excitation et le stress. Quand il se retire, Max me jette un coup d’œil et ma main sur mon bas ventre le fait se détendre. 

Francisco tire ses papiers et apprend qu’il doit montrer sa queue à Victor. Il lève et dis à Victor qu’il a de la chance car il bande bien dur. Il baisse son short et sort son beau calibre veiné. Victor en salive et va pour le branler mais il se retire en disant que le jeu est jeu et qu’il est écrit « montrer » et pas « branler ». Victor frustré tire à son tour et dois se faire lécher les tétons par Mark. Mon mec prend son rôle très au sérieux et arrive à faire oublier la frustration de Victor qui pousse un petit gémissement. 

Moundir tire à son tour et doit se frotter les fesses contre mon sexe. Le fait qu’on soit cousin excite encore plus l’assemblée et contre tout attente, il se débrouille plutôt bien au point d’avoir envie de lui. Je lui décroche une petite fessée lorsqu’il se lève et part piocher à mon tour. Je suis stressé et excité de savoir qui je peux tirer. Je choisis d’abord l’action et découvre « Dois te doigter ». Je le lis à voix haute puis réagit directement en disant qu’on avait dit soft. Tout le monde va dans mon sens sauf Mohamed qui explose de rire.

« Oui je sais mais c’est moi qui ai placé celui là. C’est pour rajouter un peu de piment et vu dans l’état qu’on est depuis le début, je pense qu’on est tous d’accord pour te voir continuer le jeu. »

J’avoue que dans l’état où je suis, il ne me tarde que de pouvoir savoir qui va me doigter. Je plonge alors ma main dans le bol des prénoms et en remontant ma main j’ai le malheur, ou bonheur, d’en faire tomber un en plus de celui que j’ai déjà pris. Mohamed déclare alors qu’il doit aussi être tiré et qu’ils seront deux à me doigter. Je fais un tour de table et je vois que tout le monde est très chaud et la queue bien tendue. J’ai peur de tomber sur mon cousin car nos aventures sont toujours restées secrètes et mes amours ne le savent pas. Si j’en viens à le tirer je n’arriverai pas à feindre la distance. Je tire donc le premier prénom et tombe sur Morgan. Je vois un large sourire de sa part et le mien vient lui donner mon approbation. Je tire alors le deuxième prénom et par surprise je tombe sur Max. C’est un terrain plus que connu et j’en suis bien ravi. Mais ce qui m’intéresse le plus c’est de voir l’interaction avec Morgan. 

Les deux se lèvent et Max est tout excité de cette nouvelle. Il vient m’embrasser et me palper les fesses. Morgan nous rejoint et par provocation, m’embrasse aussi avant de regarder Max et de poser son pouce sur sa lèvre en lui souriant. Ils me baissent le short et caleçon pour ensuite m’allonger sur la table au centre pour plus de confort. Max me connait par cœur et commence à me bouffer le cul quelques secondes pour préparer le terrain puis se relève et propose à Morgan d’y insérer son doigt. Il commence avec son majeur et je sens ses phalanges entrer en moi et libérer mon souffle. Je ferme les yeux pour apprécier et lorsque je les ouvre, je m’aperçois qu’autour de moi tous les mecs ont sorti leurs queues. Max prend le relais et Morgan semble plus entreprenant que jamais. Il se lèche l’index et sans prévenir se faufile dans le caleçon de Max pour lui titiller l’anus. Il est surpris mais ne le repousse pas. A partir de ce feu vert non verbal, Morgan vient se placer derrière Max et l’enlace pour lui enlever ses vêtements. Il se retrouve nu mais toujours à me doigter. Morgan se lèche une nouvelle fois le doigt et y retourne une seconde fois. Cette fois-ci, Max se cambre pour mieux le laisser entrer et semble apprécier le geste de cet étalon blond aux yeux vert.

Bientôt il n’y a plus que Max qui se fait doigter et qui laisse des râles sourds émaner de sa bouche. Il est à quatre pattes sur la table et s’enfilent trois doigts de Morgan pendant qu’il suce ma queue. Puis Morgan enlève ses doigts et vient placer sa queue imposante devant le trou de mon copain. Il s’enfonce doucement en le prenant par les hanches. Les premiers cris de Max sortent et commence alors le coït dont il devait rêver toute la journée. Morgan est doux et l’embrasse dans le cou. C’est là que je me sens un peu seul et où Francisco à la bonne idée de se lever pour déclarer la soirée ouverte. Il me rejoint ensuite et vient m’embrasser avant de m’écarter les jambes pour y présenter sa queue. Il s’enfonce en moi sans trop de préliminaire ce qui me fait couiner un peu plus que d’habitude. Il vient m’embrasser et y va bien profond. 

Les autres ne semblent pas vouloir rester en spectateur car très vite je vois que les deux potes de Mohamed, qui ne sont pas gays à ma connaissance, sont en train de se faire sucer par Moundir. Le délire de se taper le petit frère de son pote semble aide à les intégrer à l’orgie car ils n’ont pas plus bronché que ça. Moundir se fait d’ailleurs bien baiser la bouche. Puis de l’autre côté j’assiste à son contraire. Alors qu’il y a deux queues pour une bouche chez Moundir, du côté de son frère c’est plutôt trois bouches pour une queue. Tel un demi-dieu, Mohamed se fait lécher et sucer par Victor, Jordan et Mark, tous trois à ses pieds. 

Alors que je me faisais défoncer par Francisco, il se retire et laisse sa place à Morgan pour aller baiser Max. On échange de partenaires et je retrouve cette belle queue dans mon cul. Ce mec est magnifique et tellement mâle que c’est un bonheur de se faire enculer à nouveau par lui. Il me glisse un petit « tu m’avais manqué » dans l’oreille qui me fait littéralement décoller. Au bout d’une dizaine de minutes, il se retire et vient se placer à mes côtés, cul en l’air. 

« Vas-y Tarek encule moi. Pour tout ce que je t’ai fait, je te laisse l’opportunité de me dépuceler »

J’en suis tout heureux et m’attèle rapidement à lécher ce cul bombé. Pendant que je doigte Morgan pour le dilater, j’en profites pour regarder autour de moi. Moundir et les deux potes de Mohamed s’étaient éloignés vers la piscine et il se faisait prendre au bord de l’eau pendant qu’il suçait l’autre mec. En face, Max n’en pouvait plus de se faire démonter par Francisco, actif hors pair. Bien moins porté sur l’idée de donner son cul, il permet un temps de répit à mon copain pour se faire sucer la teub. Mon cousin quant à lui est comme un pacha avec Jordan qui s’empale sur sa queue tandis que Victor et Mark se font doigter avec brio par les mains expertes de mon cousin. 

Je commence alors à enculer Morgan et me focalise sur lui et son bonheur. Mes 26cm ne sont pas facile à encaisser et particulièrement pour une première fois. Néanmoins je l’accompagne au mieux pour qu’il encaisse le mieux possible. Il finit par engloutir tous mes centimètres et je commence alors à l’enculer doucement. La villa est assaillie de jouissements, gémissements, râles, encouragements. Tout le monde baise et c’est une énergie incroyable. Seuls Moundir et les deux potes de Mohamed sont un peu en retrait mais tant qu’ils prennent leurs pieds c’est le principal. D’ailleurs mon cousin prend tarif car ils sont bien en rut vu ses cris. 

Mes forces diminuent et je sens que je vais juter à tout moment. D’ailleurs, en face de moi, Max est entrain de se faire tapisser le visage du sperme de Francisco qui a de belles réserves. Je le vois ensuite nettoyer la queue avec envie avant de se remettre sur la table pour se branler pendant que Francisco le doigte. A ma droite, Mohamed a baisé ses trois mecs de la soirée tour à tour et s’apprête à les asperger de sa semence. Ils sont les trois à ses genoux à attendre de recevoir la récompense. Cette image est de trop et je sens que je ne peux plus tenir. J’accélère alors mes coups et dans un dernier coup puissant et profond, je me vide en Morgan. Cette action donne raison à Momo qui gicle sur Mark, Victor et Jordan. Max se finit aussi et s’étale son sperme sur son torse. 

Je me retire alors de Morgan laissant son cul dégouliner de mon foutre. Je lui propose de le finir mais lorsqu’il se tourne je vois qu’il en a déjà mis partout. Mohamed est assis sur sa chaise et attend que ses trois passifs éjaculent à tour de rôle sur son torse. Une fois chose faite, chacun reprend plus ou moins sa place. Mark et Max viennent vers moi m’embrasser et exprimer leur bonheur. Tout le monde est là sauf Moundir et les deux autres mecs qui continuent toujours de l’enculer. Ils sont bien endurants et semblent en avoir en réserve. Ils le prouvent d’ailleurs par la suite car il faudra compter encore une dizaine de minutes de bites, de fessées et de phrases salaces pour que les deux se finissent, un dans son cul, l’autre dans sa bouche. Ils reviennent le sourire aux lèvres bien que Moundir soit explosé, un trou énorme. 

Mohamed profite que tout le monde soit présent pour nous remercier de cette soirée qui lui fait du bien. Il avoue qu’il aurait bien voulu coucher avec d’autres et propose que le sexe soit libre jusqu’à la fin de ce week-end. Comme tout le monde est d’accord avec le fait de ne pas avoir pu coucher avec tous, la proposition est acceptée avec joie. Puis tout le monde finit dans la piscine pour se ressourcer. 

Au bout d’une heure, plus de la moitié était allé se reposer à l’intérieur ou bien pour faire d’autres choses. Je me suis retrouvé alors tout seul avec les deux potes de Mohamed, Aziz et Tom. Aziz est un rebeu bien foutu bien que pas forcément mon style. Tom est plus clair de peau, cheveux long noir, la barbe taillée et les yeux noirs. On a pas mal parlé et ils ont l’air cool. 

Je suis dans la piscine contre le rebord avec mon portable quand je vois Tom sortir de la piscine pour aller se coucher. Je sens alors derrière moi une présence venir se coller à moi. C’est Aziz et il frotte sa queue bien dure contre mon cul, ce qui me fait cambrer. 

« Humm ça te dit de te prendre ma queue frère. Avant de venir j’avais des appréhensions mais quand je t’ai vu te faire doigter j’étais bien trop excité pour ne pas tester. Et après le frère de Mohamed je compte bien profiter de ce week-end pour péter du rebeu du bled. Juste toi et moi dans cette piscine. »

Pour seule réponse, mon cul qui se cambre un peu plus. Je le laisse alors gérer en me prenant par les hanches et en s’enfonçant en moi. Avec le trou élargit par Morgan et Francisco il n’a pas vraiment de mal. La sensation dans l’eau est agréable mais pas non plus des plus pratique. Il me sodomise alors pendant quelques minutes dans la piscine avant de me faire sortir sur les escaliers pour m’enculer toujours les pieds dans l’eau. C’est incontestablement un putain de baiseur et je comprends mieux le kiff de Moundir. Tom sort alors de la villa, sûrement alerté par mes gémissements. Il a la queue bien droite.

« Ahhh je me disais bien que j’entendais du pétage de cul ! »

Il arrive en se branlant et s’assied face à moi pour se faire sucer. Il écarte suffisamment les jambes pour que je le doigte en même temps. Mais bien vite il veut son tour et je m’empale sur sa queue veinée. Aziz est bien impatient car il tente de m’enculer en même temps et au bout de quelques tentatives, je me retrouve avec leurs deux queues. Les deux sont enivrants par leur endurance et leurs talents de baise. Il m’encule pendant une trentaine de minutes sans relâche avant de tout larguer. 

« Ah putain c’était bon de t’enculer. Vous avez vraiment tous des putains de culs. Je sais pas pourquoi on se fait chier à galérer à niquer des meufs quand on trouve des culs de rebeux plus facilement. »

Ils me mettent une tape sur le cul et s’en vont les deux à l’intérieur se reposer. Je reste encore un peu allongé à réfléchir et me rend compte que c’était les deux seuls mecs, hors Moundir, qui m’étaient pas encore passé dessus. 

*** 

Le matin se lève et je me suis endormi sur un transat dehors. C’est Morgan qui me réveille en venant me rejoindre pour un câlin. Il m’embrasse et sourit en faisant référence aux bruits d’hier soir. Je lui raconte tout en lui titillant l’anus que j’ai dépucelé hier. Il finit par me faire une fellation, bien appréciée de bon matin. 

La journée se passe aussi de manière très festive bien qu’on ait tous la gueule de bois. Le programme est assez simple car il consiste à aller à la plage ou à rester à la villa tranquillement. Je questionne Mark et Max sur leur nuit et Max me dit avoir passé la nuit à s’être fait doser par Morgan et Francisco tandis que Mark me dit avoir été rejoint dans la nuit par Tom et Aziz. On rigole en se disant qu’on a un souci quand même à préférer les baises à 3 plutôt qu’à deux. J’apprends que Jordan a passé la nuit avec Moundir et Victor avec Mohamed. Bref tout le monde s’est bien amusé. 

Je me rends compte que j’ai été majoritairement passif depuis le début et que je baiserais bien un cul. J’adorerai baiser Aziz ou Tom mais mon calibre est trop effrayant pour eux… Je pourrais bien baiser mes potes ou mes amoureux mais bon c’est quelque chose de ouf non plus. C’est à ce moment là que Moundir passe devant moi. Je me lève pour le suivre et le choppe dans la salle de bain. Il joue l’excuse des liens de parenté quelques minutes mais je sais qu’il me veut. Je lui dis que c’est le seul du groupe avec qui je n’ai jamais rien fait et ça suffit pour qu’il se mette à genoux. Bien vite, il est rempli par ma queue et je le défonce dans la douche comme il faut. Il me remercie et je sors pour aller rejoindre Morgan à la plage.

Je m’éclate comme un fou durant ce week-end et je n’ai pas envie de repartir demain. J’ai beaucoup parlé avec Morgan et Francisco et c’est des mecs géniaux. Max est totalement sous leur charme et il me fait trop rire. Je m’accorde quelques moments câlins avec mes amoureux mais on s’est dit qu’il valait mieux profiter de ce week-end et de se recentrer sur nous demain. 

Le soir arrive et j’ai couché avec tout le monde sauf Mohamed je crois. On s’est tous relativement calmé car ça fatigue à la longue ces choses-là. Il est 21h et on est tous au calme à se remémorer le week-end. Mohamed nous remercie tous pour notre présence et pour ces moments qu’il n’oubliera pas. D’un côté, je pense que personne n’est prêt d’oublier ça. On allait tous aller se coucher quand Mohamed me retient et me demande de le suivre.

Il me prend la main et m’emmène derrière la villa vers la remise. Il me fait entrer et un lit aménagé jonche le sol. Je le regarde surpris. 

« Ecoute couz, je n’ai pas assez de mots pour te remercier pour ce week-end mais aussi pour tout ce que tu m’as apporté dans ma vie. On s’était juré de ne parler de rien à personne pour ta première fois et je vois que tout ça a bien été gardé. Dans un mois je vais me marier et forcément des choses vont changer. Alors avant que cela ne soit plus possible, laisse-moi t’offrir une dernière nuit ensemble rien que toi et moi. Je t’avais dit que ça ne se reproduirait plus mais j’aurais tort de ne pas t’accorder cette faveur qui me fait autant du bien. Je veux que tu sois la personne qui me dépucèle l’anus et l’unique à y pénétrer de ma vie ».

J’écoute le discours sincère de Mohamed les yeux embués et viens l’embrasser dès la fin de sa phrase. Nos langues se mélangent et je retrouve enfin ces lèvres qui ont fait de moi un homme. Nos vêtements s’envolent directement et je me retrouve allongé sur le matelas avec Mohamed entre mes jambes, ma queue dans sa bouche. Après quelques minutes, je m’attèle à lui préparer le cul car il est bien bien serré. Un passage chez Tom et Aziz m’aurait bien facilité la tâche mais je n’aurais pas été le premier à l’enculer. 

Après l’avoir bien dilaté, je commence à m’enfoncer avec douceur et amour. Et c’est ainsi que je lui fais l’amour pendant une vingtaine de minutes dans la pureté la plus totale. Il kiff au maximum et est aux anges. Après l’avoir bien enculé, je veux aussi ma part et lui demande d’échanger. Il y va plus franco et après quelques minutes douces, nos esprits s’échauffent et le coït aussi. Il me défonce le cul comme personne, la tête dans le coussin. Il m’encule sans relâche et c’est uniquement dans le coup de rein final qu’il se détend. On s’endort alors l’un contre l’autre dans les bisous et les caresses. 

Le matin pique les yeux car j’ai passé ma nuit avec Mohamed à baiser, tantôt sensuellement, tantôt brutalement. On a les deux le cul défoncé. On rejoint les autres qui nous questionnent brièvement. On prétexte avoir eu besoin de se parler toute la nuit et tout le monde gobe ça sauf Moundir au courant de notre secret. Mohamed nous remercie une nouvelle fois et ceux qui travaillent repartent avec lui tandis que les autres restent avec moi pour rendre les clés. 

Je me retrouve donc avec Moundir, Morgan, Francisco et Jordan. On a 4h de temps à tuer avant l’arrivée des proprios et Morgan plein de désir propose un jeu sympa. Je vois où il veut en venir et lui rappelle que le week-end est terminé pour moi au moment où mes deux mecs sont partis et que je ne ferai rien sans leur avis. Jordan fait le même constat avec Victor. Mais je lui rappelle que Moundir est libre et que je peux très bien regarder sans participer. Je profite donc de mes derniers moments ici pour regarder Morgan et Francisco baiser Moundir. J’autorise seulement Morgan à venir récolter mon jus qui lui vaut une petite fellation gratuite. On finit notre temps à attendre sur la plage et l’heure venue, on part chez moi.

*** 

Morgan, Francisco et Moundir ont repris leur avion et tout le monde a repris son train train quotidien. Ce week-end nous a tous beaucoup rapproché de part ce qui s’est passé mais surtout du secret qui doit subsister. Mark et Max sont des mecs en or et Morgan a souhaité garder contact avec nous plus souvent. Le mariage de Mohamed est proche et l’idée de revoir toute cette bande nous excite déjà. On est clair sur le fait que cela avait un caractère exceptionnel mais avec mes deux amoureux on est aussi au clair sur le fait qu’une ouverture des droits peut être à discuter si Morgan et Francisco viennent nous rendre visite. 

Ce soir en me couchant entre mes deux hommes, je réalise la chance que j’ai et je me dis que si je n’avais pas vécu cette humiliation il y a plusieurs années, je n’en serais pas là aujourd’hui, entouré de mes amours. Je les aime. 

---

C'est ainsi que se termine le récit de la vie de Tarek. Il boucle la trilogie avec le "Stagiaire" et "Max et Mark". J'espère que vous avez apprécié lire toutes ces histoires que j'ai adoré écrire. Je doute refaire pour le futur une histoire car je pars à l'étranger. Mais si j'ai le temps avant de partir je ferai peut-être des histoires courtes si vous le souhaitez. 

J'attends vos retours. Merci encore pour votre suivi et votre soutien ! La Bise ! 

Ninemark

Autres histoires de l'auteur : La vie de Tarek - Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

arsenal-band.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à arsenal-band.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

à propos des histoires arsenal-band.ru

Dernière mise à jour publique

15 Octobre 2019

Nouvelles (16)

Après la course Oakspirit
Incroyable Jeangay
Transformation en fleshjack Regarddefer
Mickaël est de retour Yanno
Mon beau Footballeur Alex
Le diner chez mon patron Chopassif
Sont beaux ces p'tits mecs Yanno
Celui ... Yanno
Gourmet de sperme B
Actif soumis Julian
Théo Mattgay
Le fils du notaire Romain
Le strip de Fred Frank
L’Angoisse Renart
Je suis devenu passif Lunaxxx
L'acteur latino Grâce

La suite (7)

Soumission & Domination -538 Jardinier
Première sur Internet -02 Franck
Le parcours d'un addict -03 Feetspermes
Mes dépucelages -12 XXL
Mes dépucelages -13 XXL
Mes dépucelages -14 XXL
L’amour entre hommes -03 Yanno

Octobre 2019

Nouvelles

Le fils du notaire Romain
La vie de Tarek 01 Ninemark
La vie de Tarek 02 Ninemark
La vie de Tarek 03 Ninemark
La vie de Tarek 04 Ninemark
La vie de Tarek 05 Ninemark
La vie de Tarek 06 Ninemark
La vie de Tarek07 Ninemark
La vie de Tarek 08 Ninemark
La vie de Tarek 09 Ninemark
La vie de Tarek 10 Ninemark
La vie de Tarek 11 Ninemark
La vie de Tarek 12 Ninemark
La vie de Tarek 13 Ninemark
L’amour entre hommes 01 Yanno
L’amour entre hommes 02 Yanno

La suite

Le vigneron -02 Romain
Un amour inaccessible -07 Miangemidemon
Le volleyeur et le rugbyman -02 Dolto
Mes dépucelages -09 XXL
Mes dépucelages -10 XXL
Mes dépucelages -11 XXL
La Première Fois de Mon Pote -02 Molgax
Colocation -11 Emerick
Plans totalement anonymes -02 Eric84
Plans totalement anonymes -03 Eric84
Éveilleur -03 Alex
Soumission & Domination -537 Jardiner
Du fantasme à la réalité -02 Loic.1972
Du fantasme à la réalité -03 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

arsenal-band.ru

Blog de arsenal-band.ru - Contact -

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Dial

n'est plus proposé car le cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat :

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"


Online porn video at mobile phone